la fille du métro


des pétards dans les yeux
quand elle regarde son copain

la fille du métro
se fond dans ses bras

*

c’est une foule familière
pour elle

quand il est là

et tout est confortable

*

ils sont partis
je reste là

à faire ma route

en rêvant d’eux